JEAN 13    34 Je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns les autres ; comme je vous ai aimés, aimez–vous les uns les autres. 35 A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »
Contact

UNE RELEVE !

AIDONS MARIE !

VOEUX 2018

NOEL DANS LA RUE !

JOYEUX NOEL 2017 !

PETIT COMMENCEMENT

L'AMOUR DU PERE

LETTRE NEWS OCTOBRE 2017

RENTREE DES PLUS PETITS

RENTREE DES CLASSES 2017:18

DEVIS RENTREE SCOLAIRE 2017

TEMOIN DE SON AMOUR

RENTREE SCOLAIRE SEPTEMBRE 2017

INDIGNATION !

AKWABA SAPHIRA

VIDEOS VILLAGE DES MIRACLES

LE VILLAGE DES MIRACLES

UN CONCERT POUR NOS ENFANTS

RESULTATS SCOLAIRES JUIN 2017

RESULTATS SCOLAIRES JUIN 2017

UN PREMIER CHAMP DE MANIOC

MISSION DIMBOKRO AVRIL 2017

LA FOI DE MARIE

VOEUX 2017

NOEL 2016

Un grand MERCI !

"ELARGIS LA TENTE" !

PARRAINAGE

NOS BESOINS, NOS PROJETS

ALBUM NURSERY AVRIL 2016

FETE DES ENFANTS

PIONNIERS DE DIEU

RENTREE SCOLAIRE 2015

NEWS RENTREE SEPT. 2015

ALBUM AOUT 2015

BILAN 2013/14

BRIGITTE, UNE MAMAN

MARIE PIERRE & JEAN FRANCOIS EN MISSION !

OU AS TU LES YEUX FIXES ?

LA OU EST TON COEUR

L'AMOUR EN ACTION

VOEUX 2015

AKWABA SALOMON

ECLATS DE JOIE ET DE RYTHMES !

LILOU

NEWS SEPTEMBRE 2014

TEMOIGNAGE DE MARIE PIERRE DEMARET

NOTRE MAISON DU LYS

VISITE A LA PRISON DE DIMBOKRO

EN MARCHE !

EVANGELISATION A DJRAN

KELLY & ELVIS

SCENES DE VIE AFRICAINES

MIRACLE A DIMBOKRO

O DIEU AIE PITIE !

NEWS 16 OCTOBRE 2013

POURQUOI PARRAINER ?

PARRAINER UN ENFANT ?

T'AS 2 MINUTES ?

LIEN FACEBOOK

 01 Novembre 2012, 

                            « AVANCER EN PLEINE EAU »  

                                                      

« Ils sont allés d’un endroit à l’autre, habillés de peaux de brebis ou de chèvre, privés de tout, persécutés, maltraités, eux dont le monde n’était pas digne. » Hé 11/37-38

    Lors de ma toute dernière mission en Côte d’Ivoire, du 18 au 21 Octobre 2012, ce passage de la Parole de Dieu ne cessait de revenir sur mon cœur, lorsque je retrouvais mes enfants spirituels à Abidjan. Je n’avais en aucune manière programmé ce voyage ! Le Saint Esprit toucha mon cœur alors que j’étais en train de prier pour le baptême de l’un d’eux, et je sus sans l’ombre d’un doute que je devais partir via la Côte d’Ivoire et entourer ces « petits de Jésus » de Son amour ! A l’instant de cette visitation, je fus saisie de sanglots et Ses compassions traversèrent mon cœur comme une épée ! J’envoyais aussitôt un message à mon fils spirituel, le Pasteur Gaston, lui expliquant de retarder les baptêmes d’une semaine, notre Dieu me demandant d’y être présente. La situation actuelle du pays est loin d’être florissante : chaque jour l’on s’attend à un nouveau soulèvement, les militaires sont partout, armés « jusqu’aux dents » contrôlant les véhicules tous les 300 ou 500 mètres depuis l’aéroport et partout dans la capitale, mais aussi à l’extérieur ! Je désirais ardemment recevoir une direction du Seigneur et suffisamment de moyens financiers pour mettre ces jeunes serviteurs en sécurité hors des frontières Ivoiriennes, mais une fois de plus, « nos voies ne sont pas Ses voies » !

    Dès mon arrivée à l’aéroport Gaston et Augustin m’attendaient et notre joie des retrouvailles fut si grande, que soudain tout le reste pâlit et j’en oubliais la situation inquiétante du pays ! Et les contrôles policiers et militaires qui commencèrent dès que nous montâmes dans un taxi, ne troublèrent jamais mon cœur rempli de Sa force, Sa paix, Sa joie ! Où que nous soyons, quelles que soient nos circonstances, Sa présence est notre sécurité, notre bouclier, notre sûr refuge ! Ce qui était un nouveau défi se transforma en « eaux paisibles » et le Psaume 23 devint réalité durant ce dernier parcours missionnaire ! La marche par la foi est une grâce merveilleuse, et, seuls ceux qui osent croire la puissante Parole de notre Dieu , l’ expérimenteront ! Lorsque Dieu me parla tôt le matin, durant mon culte personnel, je n’avais  l’argent ni pour payer le visa et encore moins le billet d’avion, je me trouvais en mission en Italie  à ce moment-là, et je cherchais plutôt comment avoir les moyens de rentrer prochainement chez moi, plutôt que me rendre en Afrique ! Mais Dieu est Dieu, et lorsqu’Il parle j’ai appris de Lui, que Lui obéir est le premier pas vers le miracle ! Et ce temps vécu avec Ses enfants à Abidjan devint une succession de miracles ! O puissions-nous toujours Lui donner honneur et gloire ! Lui seul est le Tout Puissant ! Rien ne Lui est impossible ! Croyons seulement !

[« Si vous dites quelque chose, vous devez tenir votre position avec Dieu. Ne dites rien par bravade, sans avoir le droit de le dire. Soyez toujours sûrs du terrain sur lequel vous vous trouvez, sachez si vous honorez Dieu. S’il y a quoi que ce soit qui contribue à vous procurer un gain personnel, cela ne vous apportera que du chagrin. Votre ministère tout entier doit se trouver dans la grâce et la bénédiction. » Smith WIGGLESWORTH.]

    Durant 4 jours, nous vécûmes dans Sa présence merveilleuse, Il nous accorda sa grâce et Son onction puissante pour vivre des réunions bénies où chacun fut visité, transformé, guéri, libéré ! L’église « Pierre Angulaire » dirigée par le Pasteur Gaston connait une croissance rapide, et 7 nouveaux convertis furent baptisés par immersion le samedi 20 Octobre 2012, immédiatement suivi du baptême dans le Saint Esprit ! Hélas 8 manquèrent à l’appel, faute de moyens probablement, car chacun devait donner une participation de 3000CFA, soit 4,5€, ce, pour avoir accès à une piscine privée ! Du fait de l’insécurité régnant dans le pays, le Pasteur Gaston ne voulait pas prendre le risque de faire les baptêmes, comme de coutume, dans la lagune. Par ailleurs l’église locale vit au jour le jour, là-bas, le ministère n’a pas de salaire, et les offrandes restent insuffisantes pour assumer toutes les charges ! Les locaux nous sont gracieusement prêtés par une dame qui durant la semaine les utilise en « maquis », ou restaurant. Or celle-ci est menacée par la CIE (EDF en Côte d’Ivoire) car la facture d’électricité n’a pas été honorée ! A l’issue de nos programmes, le Pasteur Gaston me témoigna que grâce aux dons qu’il reçut le jour de sa consécration, il put bénir cette dame, laquelle, touchée, lui fit savoir qu’elle allait très certainement laisser les locaux ! Nous prions donc, afin que le lieu nous soit donné en propre et que nous puissions non seulement y établir l’église locale, mais aussi un contexte de coffee-bar, restau chrétien, ce qui est moins fréquent là-bas, mais qui serait ainsi un espace consacré à l’évangélisation.

    Ma pensée était de mettre ces enfants que notre Dieu m’a donnés en partage, « au large », loin de ce pays troublé par une situation de conflits sociaux-politiques allant s’envenimant. Je compris par l’Esprit de Dieu, qu’avec Lui, nous ferons des exploits, et que là où IL se trouve LUI, alors là, est notre sécurité ! Je bénis notre Dieu pour la sagesse, la foi et le courage de Son fils, le Pasteur Gaston et les disciples avec lui, lesquels ont démarré cette œuvre avec le « rien » de notre Dieu, Lequel par Sa parole vivante et puissante amène tout à la réalisation !

    A mon arrivée, Gaston et les disciples m’expliquèrent : « Maman c’était dur, nous n’avions plus rien, même pas 100CFA en poche ! » (15cts d’€ !) Ils étaient dans une période de jeûne et prière de 7 semaines à raison de 3 jours sans manger ni boire par semaine !

Grâce à la générosité de quelques-uns, cette mission fut rendue possible, et au nom de tous, j’adresse à chacun de ces donateurs un grand MERCI en priant notre Dieu de vous bénir dans l’abondance et au-delà de vos espérances ! Afin de vous encourager, je travaille actuellement à la réalisation d’un diaporama, lequel vous présentera en images tous ces moments merveilleux vécus avec l’Esprit de Dieu, immergés dans le fleuve de son amour, Sa puissance !

                                                                               ◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

    Nous persévérons afin d’élargir maintenant l’œuvre de l’implantation de l’église locale et son développement ! Nous avons besoin de sécuriser l’espace où nous sommes à Angré, un quartier d’Abidjan, en construisant un mur de clôture. Des travaux de toiture sont à envisager, afin de protéger en temps de pluie ( notre première réunion se déroula sous des pluies torrentielles et les disciples la passèrent à ramasser l’eau au fur et à mesure ! ).

 Pour tous ceux dont le cœur est touché par le Seigneur et désireux de nous aider, vous pouvez vous rendre sur cette page "FAIRE UN DON" et choisir comment nous soutenir dans ce ministère apostolique et prophétique du Lys Des Vallées.

         

 



Tous·droits·réservés Design·by· V.Urbino ·2011.·